Origines du Chiisme et la Grande Fitna

Le Chiisme à été créé par Abdullah Ibn Sabaa, un homme aux origines juives, qui a rassemblé autour de lui près de 2500 hommes pour réclamer que le Califat revenait de droit à Ali Ibn Abi Talib (le cousin du prophète) au lieu de Othmane Ibn Affan. Il a réussi à faire tuer ce dernier et à semer la discorde entre les musulmans. Il a d’ailleurs été à l’origine de la Grande Fitna qui a vu les compagnons du prophète se battre entre eux.

Le point de discorde a été la punition des assassins de Othmane ; Ali voulait calmer les choses d’autant plus que Abdullah Ibn Sabaa et ses hommes ont rejoint son armée de Ali pour se mêler au reste des musulmans qui supportaient le Calife fraichement élu. Ils ont semé la discorde dans ce groupe qui s’est divisé entre supporters et adversaires.

Ali n’avait donc pas les moyens nécessaires ni la force d’attraper ces personnes pour les punir. Tandis que Muawiya Ibn Abi Soufiane, l’émir de la région du Cham, de son coté réclamait la tête de ceux qui ont tué Othmane, son proche parent. Le premier voulait laisser le calme revenir alors que le second insistait pour que cela se passe immédiatement. Deux des compagnons sont allés de la Médine à la Mecque pour chercher des renforts et cerner ce groupe de rebelles infiltré puisque Ali ne le pouvait pas avec ses moyens actuels. Aicha, la femme du prophète s’est même jointe à eux et a exhorté les musulmans à la rejoindre.

Entre temps le, vicieux Abdullah Ibn Sabaa et ses compagnons ont fait croire à l’armée d’Ali que les Mécquois venaient les attaquer pour tuer Ali. Les deux armées se sont fait face mais les leaders se sont quand même rencontrés (Ali, Talha, Zoubeir, Aicha, et d’autres compagnons) avant que les choses ne dégénèrent et il n’y eut pas d’affrontements ce jour là.

Le soir même, Abdullah Ibn Sabaa et ses hommes se sont divisés en deux groupes et ont attaqué les deux camps pour qu’une bataille se déclenche. Ils redoutaient de se faire attraper si les deux groupes s’entendaient et que revienne la paix. Le calme n’est revenu qu’après la mort de plusieurs centaines de personnes dont plusieurs illustres compagnons du prophète. Ils ont réussi ensuite à faire tuer Ali Ibn Abi Talib et à poser un guet-apens à son fils Hussein pour l’assassiner. Hassan, le deuxième fils d’Ali abandonna le Califat et scella un pacte avec Muawiya.

Depuis, ce groupe de rebelles s’est installé en Perse et se proclame des descendants d’Ali et de sa famille (Ahl ul Bait). C’est ainsi que le Chiisme est apparu.

La secte égarée des Ahbaches

Au cours de la deuxième moitié du 20ème siècle apparut une communauté dirigée par Abd Allah al-Harari al-Habachi qui avait été chassé d’Ethiopie pour se réfugier en Syrie. Au bout de plusieurs pérégrinations en Syrie, il s’est installé au Liban et s’est mis à prêcher pour sa voie aux idées farfelues. Celles-ci sont un mélange de croyances djahmites, mou’tazilites, païenne, acharites et soufies. Il a fait imprimer des livres et des journaux pour sa propagande et possèdent de nombreuses radios au Liban qui invitent à rejoindre leur voie.

Cette secte a commencé par altérer et déformer les livres du patrimoine avant de les imprimer à nouveau, ils possèdent des moyens financiers importants sous couvert d’associations caritatives. Ils discréditent les savants du hadith pour pouvoir utiliser des hadiths faibles qui vont dans le sens de leurs allégations et leurs théories sans compter ceux qu’ils inventent juste pour étayer leurs affirmations.

Ils font appel aux ambiguïtés pour désorienter les jeunes convertis et les débutants en langue arabe et leur interdisent d’effectuer la prière ou de communiquer avec les autres musulmans. Ils souhaiteraient fournir des réponses à des questions vicieuses alors que ces dernières n’en comportent pas. Ainsi, un mensonge peut être plus méritoire qu’une vérité bien connue.

Ils se présentent comme les vrais Ahl as-sunna wal Jamaâ ou les vrais Acharites et depuis peu en Tunisie comme des Zitouniens (ils ont reçu un sale coup depuis la réouverture de l’école de la Zitouna car ils en ont été complètement écartés).

Les Ahbaches ont plusieurs représentants au Liban comme le député Adnane Traboulsi, Taha Naji, HoussamAd-dinn Qaraqira actuel président de l’association des projets de bienfaisance islamique, Kamal Al Hout, Imadoud-dine Hidar et Abdoullah Al Baroudi, ces trois derniers supervisèrent le matériel des recherches et des manuscrits.

Les autres figures les plus emblématiques de cette secte sont :

Gilles Sadok (appelé aussi l’Illuminé du 18ème) en France :

Mokhtar Brahmi et Férid El Béji en Tunisie :

Leurs croyances :

1-Comme tous les Jahamites, ils renient presque tous les attributs de Dieu. Il est sans endroit, n’a aucun contrôle sur les hommes, il ne fais pas ce qu’il veut. Si un musulman prétend le contraire, il est traité de mécréant car “il compare Dieu à sa création” puisque, selon eux comme pour une grande partie des Acharites, Dieu ne peut pas avoir d’attributs similaires à ceux des hommes. En fin de compte, ils n’acceptent que 13 des 99 attributs qui sont :  l’existence, l’unicité, l’exemption de début, l’exemption de fin, le non-besoin, la puissance, la volonté, la science, l’ouïe, la vue, la vie, la parole, et la différence absolue avec ce qui entre en existence.

2-Al Habachi prétend que le Coran provient de Jibril et non de Dieu, le Coran n’est pas la parole d’Allah mais il est créé. Il s’agit d’une créature de Dieu car Dieu ne parle pas, Il n’a d’ailleurs, selon eux, pas parlé à Moise sur le Mont Sinaï.

3-Les Ahbaches encouragent les personnes à se diriger vers les tombes, leur demander secours en dehors de Dieu, car d’après eux, les morts sont capables de sortir de leurs tombes pour secourir ceux qui les implorent avant d’y retourner. Ils incitent aussi à la recherche de bénédictions à l’intermédiaire des pierres et des tombeaux.

4-Ils croient aussi que certaines personnes pieuses (surtout parmi leurs Imams, coïncidence ?) sont capable d’effectuer des miracles ; voler, se décupler et être dans deux endroits en même temps, traverser les murs, multiplier un morceau de pain, illuminer une pièce sombre de leur seule présence, léviter, etc…

Ils pensent que le saint (wali) est meilleur que le prophète. Et ceux qui les suivent pensent que le saint est l’égal d’Allah dans tous Ses attributs. Il (le saint) a donc pour eux le pouvoir de créer, de faire vivre et faire mourir. Il décide de toute chose dans l’univers. Les Habaches ainsi que les soufis ont une hiérarchie dans la sainteté : à son sommet, on trouve « el Ghaûthe » qui est celui qui dirige tout dans le monde, il est considéré comme le chef suprême de tous les mystiques rassemblant toutes les confréries. Ensuite, il y a les quatre « aqtabs » sous-chefs qui commandent les quatre pôles (Nord, Sud, Est, Ouest)sur ordre du ghaûthe. Sous la tutelle des »aqtabs », se trouve les « abdals » suppléants. Ils sont au nombre de sept et sont chargés d’administrer les sept continents. Enfin, en bas du tableau « en-noujabâ » hommes « nobles », se partagent l’administration des villes, on trouve un « najib » par ville.

5-Ils prétendent que la terre est une demi-sphère.

6-Ils prient vers une autre direction que le reste des musulman, donc ils ne se rendent pas dans les mosquées avec les autres musulmans. Cette histoire de Qibla différente a créé une grande fitna dans la communauté musulmane aux USA et celui qui devait succéder à Al Harari à la tête de la secte fut tué en 1995, il s’agit de Nizar Al Halabi. D’ailleurs, ils ont causé de nombreux troubles au Canada, en Australie, en suède et au Danemark.

Leurs fatwas :

1-Ils font l’appel à la prière (al adhan) de manière innovée, en ajoutant la prière sur le prophète à la fin de l’adhan.

2-Ils s’interdisent la prière avec les musulmans en groupe et à la mosquée.

3-Al Habachi permet la vente et l’achat d’enfant libre.

4-Ils permettent de ne pas donner la zakat sur les billets et pièces, ils prétendent que celle-ci ne concerne que l’or et l’argent.

5-Ils permettent de prier avec des vêtements ayant des impuretés.

6- Ils autorisent les jeux d’argent et de hasard.

7- Ils autorisent le Riba.

8-Ils autorisent le vol des non musulmans.

9-Ils autorisent le port de la croix dans les pays occidentaux.

10- Ils autorisent le non port du voile (hijab).